Comment diviser par deux le temps de saisie dans l’atelier ?

Problématiques observées et pertes de performances

Pour les ateliers industriels qui ne sont pas encore passés par une étape de digitalisation, le temps de saisie représente en moyenne sur une année une perte de temps comparable à un an et demi de travail d’un employé à temps plein.
Le constat fait par META 2i au long de ses 30 années d’expérience est sans équivoque : la manière dont est réalisé le temps de saisie de production, puis sa remontée dans l’ERP représentent une perte de productivité et de temps conséquentes pour un industriel.

Historiquement, beaucoup d’ateliers travaillent avec une fiche papier dans l’atelier. Les opérateurs y rédigent manuellement les données liées à la production effectuée sur leur temps de poste :

• Quantité produite
• Quantité rebutée
• Rapport de banc d’essai
• Fiche de maintenance
• Fiche qualité…
Le constat fait par META 2i au long de ses 30 années d’expérience est sans équivoque : la manière dont est réalisé le temps de saisie de production, puis sa remontée dans l’ERP représentent une perte de productivité et de temps conséquentes pour un industriel.

Historiquement, beaucoup d’ateliers travaillent avec une fiche papier dans l’atelier, où les opérateurs rédigent manuellement les données liées à la production effectuée sur leur temps de poste :

• Quantité produite
• Quantité rebutée
• Rapport de banc d’essai
• Fiche de maintenance
• Fiche qualité…
Le plus souvent, le chef d’atelier est ensuite chargé de récupérer ces fiches et de re-saisir manuellement les données dans l’ERP ou dans le logiciel associé à la remontée des données de production.

Cette méthode représente une perte de temps, ainsi qu’un taux d’erreur lié à cette double saisie des données de production.

La méthode zéro papier : comment gagner du temps dans l'atelier ?

Dans une démarche d’amélioration continue et d’efficience opérationelle, le logiciel MES permet une révolution de la méthode de temps de saisie dans les ateliers de production.
Le but est simple : supprimer tous les tableaux Excel ainsi que les fiches papiers de l’atelier en intégrant un seul logiciel regroupant toutes les applications nécessaires au bon fonctionnement opérationnel de l’atelier de production.
Comment cela fonctionne-t-il pour la saisie de production des opérateurs ?

Cela se traduit par une interface logicielle intuitive et adaptative au process de l’industriel concerné. L’opérateur pourra directement y saisir les données liées à sa production.

Toutes les fiches et rapports seront digitalisés et les informations seront remontées automatiquement à l’ERP et/ou au destinataire souhaité.

Cela permettra aussi une traçabilité de l’information parfaite, grâce à un audit trail intégré, ainsi qu’une fonction de recherche des ordres de fabrication passés.

Enfin, toute personne ayant besoin de ces informations pourra les avoir à disposition sur son ordinateur à son poste de travail, mais également sur son smartphone ou sa tablette, et tout cela avec une sécurisation des données certifiée.
Le but est simple : supprimer tous les tableaux Excel ainsi que les fiches papiers de l’atelier en intégrant un seul logiciel regroupant toutes les applications nécessaires au bon fonctionnement opérationnel de l’atelier de production.
Comment cela fonctionne-t-il pour la saisie de production des opérateurs ?

Cela se traduit par une interface logicielle intuitive et adaptative au process de l’industriel concerné. L’opérateur pourra directement y saisir les données liées à sa production.

Toutes les fiches et rapports seront digitalisés et les informations seront remontées automatiquement à l’ERP et/ou au destinataire souhaité.

Cela permettra aussi une traçabilité de l’information parfaite, grâce à un audit trail intégré, ainsi qu’une fonction de recherche des ordres de fabrication passés.

Enfin, toute personne ayant besoin de ces informations pourra les avoir à disposition sur son ordinateur à son poste de travail, mais également sur son smartphone ou sa tablette, et tout cela avec une sécurisation des données certifiée.
En supprimant la double saisie des informations de production, nous divisons par deux le temps nécessaire à cette saisie, tout en réduisant drastiquement le taux d’erreur lié.

Quels sont les autres avantages de la méthode zéro papier ?

Le MES permet de réduire mon temps de saisie, mais pour quelles autres raisons devrais-je bannir le papier de mon atelier ?

Le premier point part d’un constat simple : l’utilisation du papier a un coût. Il doit être approvisionné et nécessite l’achat et l’entretien de matériel liés à son utilisation (imprimante, scanner…).

Il nécessite également une logistique humaine : il doit être imprimé, amené jusqu’à l’endroit où il va être utilisé, complété manuellement, etc.

De plus, il doit être mis à jour continuellement, il peut aussi être perdu ou détérioré.

Tout cela représente un coût en temps qui peut être sauvé.
Le MES permet de réduire mon temps de saisie, mais pour quelles autres raisons devrais-je bannir le papier de mon atelier ?

Le premier point part d’un constat simple : l’utilisation du papier a un coût. Il doit être approvisionné et nécessite l’achat et l’entretien de matériel liés à son utilisation (imprimante, scanner…).

Il nécessite également une logistique humaine : il doit être imprimé, amené jusqu’à l’endroit où il va être utilisé, complété manuellement, etc.

De plus, il doit être mis à jour continuellement, il peut aussi être perdu ou détérioré.

Tout cela représente un coût en temps qui peut être sauvé.
Le zéro papier me fait faire des économies, mais il n’améliore pas directement ma productivité ?

La méthode zéro papier a aussi un impact direct dans la productivité de l’atelier.

Premièrement avec le temps de saisie comme nous l’avons vu, mais aussi grâce à la centralisation des documents essentiels à la production.

Le logiciel MES permet une gestion documentaire efficace et adaptée.
Prenons un exemple : un opérateur reçoit un ordre de fabrication d’une certaine pièce. Pour effectuer son travail, il a besoin de documents (plans, rapports ou fiche suiveuse, fiche qualité, etc). Il va directement pouvoir les retrouver sur son poste de travail grâce à la fonction recherche, et même remplir les fiches directement dans le logiciel MES.
Le MES est un acteur fondamental de l’amélioration continue et de la performance des ateliers industriels. Nous estimons que 70% des industries ayant implanté un MES ont atteint une croissance d’au moins 10% dans les 3 ans.

KmProd, la suite MES de META 2i

Ces applications ne représentent qu’une petite partie de ce que propose notre suite logicielle. Pour découvrir toutes les fonctionnalités de KmProd, contactez-nous.
En choisissant la solution KmProd, vous profiterez d’un accompagnement sur le moyen terme (5 ans) pour améliorer constamment vos process industriels !
KmProd se distingue de ses concurrents par sa flexibilité ! S’adaptant jusqu’à 50%, il est possible de mettre en place KmProd  quel que soit votre secteur d’activité.

Suivez en temps réel votre production et profitez des multiples retours sur investissement (ROI) réels et multi-dimensionnels.

Nos experts vous accompagnent